====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

27 septembre 2011

BH-2011-09-27.pdf

Publicités

Journées parlementaires radicales à Vichy

26 septembre 2011

VICHY – Les députés radicaux de gauche et apparentés qui sont présidés, à l’Assemblée nationale, par Gérard Charasse, député de l’Allier tiendront leurs journées parlementaires à Vichy à partir de mercredi soir.

Les élus, la secrétaire générale et l’attaché de groupe ainsi que quelques attachés parlementaires, soit une trentaine de personnes au total ont prévu une journée et demi de travail et une demi journée de détente dans Vichy et la Montagne bourbonnaise. En fin de matinée, jeudi (11:30), ils déposeront une gerbe au pied de la plaque commémorant le geste des quatre-vingts parlementaires ayant refusé de voter la dévolution des pleins pouvoirs constituants à Pétain.

Ils tiendront une conférence de presse le jeudi 29 septembre à 11 heures 45 à l’hôtel Aletti./.


Gérard Charasse réclame une décision rapide sur le PEAD

23 septembre 2011

PARIS – Dans une question écrite déposée aujourd’hui, Gérard Charasse sollicite du gouvernement qu’il intervienne fortement pour que la Commission européenne instaure un Plan d’aide européen aux plus démunis pérenne disposant d’un budget permettant aux associations caritatives de poursuivre leurs actions alors qu’elles menacent d’être très limitées cette année : 113 millions d’euros en Europe contre 500 les années précédentes. Pour l’Allier, cette décision amputerait de 70% de leurs moyens les associations caritatives qui ont accès à ce fonds. Lire le reste de cette entrée »


====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

20 septembre 2011

BH-2011-09-20.pdf


Gérard Charasse réagit aux conclusions de la réunion avec la SNCF et RFF.

15 septembre 2011

Paris.- Gérard Charasse, actuellement en visite privée à l’étranger, a demandé à son attaché parlementaire, Christophe Pommeray de le représenter à la réunion tenue à l’initiative du préfet de région entre les élus d’Auvergne et la SNCF et RFF aujourd’hui à Paris. La réunion a débouché sur la mise en œuvre, par l’État, d’une expertise visant à vérifier si la gare de Lyon est bien saturée, le cas échéant à examiner les options alternatives possibles, à évaluer la possibilité d’une arrivée à Austerlitz et à recueillir l’avis des usagers sur l’alternative Bercy. Gérard Charasse, à qui les conclusions de la réunion ont été communiquées dans l’après-midi, a indiqué son scepticisme devant une telle issue : « il s’agit d’une expertise technique de l’État qui doit valider ou non une étude technique de la SNCF et de RFF, or c’est une décision politique que nous contestons. » a indiqué le député qui craint « d’avoir une réponse du type : “on ne peut pas faire autrement” ». Gérard Charasse ajoute aux arguments le facteur temps : « on pouvait sans doute, pour le 11 décembre, faire encore marche arrière aujourd’hui. D’ici quelques jours, et quelle que soit l’issue de cette expertise, on nous dira qu’il est impossible de refaire les cadences, l’organisation du personnel… ». Le député regrette aussi que le fond n’ait finalement pas été abordé. Pour lui, « la question primordiale est l’état du service : voie, matériel, services et régularité ». Enfin, notant que depuis le 1er janvier dernier, l’État est autorité organisatrice de transport sur la ligne Paris-Clermont, le député a indiqué qu’à son sens, « la responsabilité du changement de posture » appartient à l’État : « j’ai vu le ministre des transports le 5 juillet sur cette question. Je retiens d’un récent courrier qu’il m’a adressé qu’il partageait l’analyse des élus sur le Paris-Clermont. Que le gouvernement agisse ! »./.


====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

8 septembre 2011

BH-2011-09-07.pdf