====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

29 juin 2011

BH-2011-06-28.pdf


RCEA concédée : Gérard Charasse se félicite de la décision, de la franchise kilométrique et vante l’union des élus dans ce dossier en visant la RN7, la desserte de Vichy et la ligne TGV-POCL.

28 juin 2011

VICHY – « Je lis avec une grande satisfaction la décision du gouvernement de retenir le principe de l’accélération de la mise à 2 × 2 voies de la RCEA dans l’Allier et en Saône-et-Loire sur ses sections Montmarault-Paray-le-Monial, Paray-le-Monial-Ciry-le-Noble et Paray-le-Monial-Mâcon, par mise en concession autoroutière.

Je note également que la possibilité d’introduire une franchise kilométrique est présente dans la décision publiée aujourd’hui et que les arguments relatifs à la double voire triple taxation des habitants de l’Allier ont été entendus.

Je note enfin que la quasi-unanimité qui s’est exprimée sur ce dossier et singulièrement dans les avis remis lors de la concertation a permis de montrer une détermination à laquelle le gouvernement n’a semble-t-il pas été insensible. Cette démarche doit naturellement inspirer l’action que nous avons encore à mener sur ce dossier comme sur ceux de la RN7, de la desserte de Vichy et du TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon »./.


Un député dans la galère du Téoz Clermont-Bercy (La Montagne)

22 juin 2011

5 h 30 au lieu de 3 h 13 ! C’est le temps que Gérard Charasse a mis pour rejoindre la capitale à bord du train de la discorde à l’issue d’une table ronde organisée avec les dirigeants de la SNCF, lundi dernier, à Clermont-Ferrand.
Lire la suite »


====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

21 juin 2011

BH-2011-06-21.pdf


Arrivée à Bercy : lettre de Gérard Charasse

15 juin 2011

1107_001.pdf


====== B U L L E T I N H E B D O M A D A I R E ======

15 juin 2011

BH-2011-06-14.pdf


Projet de loi de finances rectificative pour 2011 : intervention de Gérard Charasse

8 juin 2011

M. le président. La parole est à M. Gérard Charasse.

M. Gérard Charasse. Monsieur le président, monsieur le ministre, monsieur le président de la commission des finances, monsieur le rapporteur général, mes chers collègues, l’examen de la loi de finances rectificative constitue cette année un exercice assez particulier. Nous sommes certes dans un collectif budgétaire traditionnel, comportant un ajustement des recettes, mais aussi dans une véritable réforme – une contre-réforme, devrais-je dire – dont la présence dans ce type de texte est assez saugrenue. Je souhaite développer ces deux points. Lire la suite »