Licenciements chez Fruclact : réaction du député.

30 novembre 2009

Gérard Charasse a pris connaissance ce soir de l’intention des dirigeants de  FRUPREP FRULACT de procéder au licenciement pour « faute grave » de l’ensemble  des salariés du site de Saint-Yorre.

Cette décision « inique » selon le député « vient comme une confirmation de la volonté  ancienne des dirigeants de l’entreprise de délocaliser la production. Je peux comprendre  la nécessité de reformater un outil de production mais il y a des règles à respecter et sur  place, des employés et des collectivités qui ont fait des propositions ». « La désinvolture  est manifeste », selon Gérard Charasse, « puisque cette décision intervient la veille de  l’examen en appel d’un jugement déjà défavorable aux patrons. »

« En pleine crise, je demande aux plus hautes instances de l’État d’intervenir et de ne pas permettre que ce genre de comportement, irrespectueux des femmes et des hommes qui ont travaillé pour cette entreprise et des règles de droit qui prévalent encore sur le territoire de la République, soit sanctionné »./.